« La mort de la jeunesse estudiantine est entre ses cuisses », écrit Aïcha Gbandi pour la Maison TV5 Monde – Maison des Jeunes.

Enquête : les relations amoureuses en milieu scolaire.


Extrait

Derrière les quatre murs de nos écoles aujourd’hui, le mot « sexe » résonne. La sexualité est alors considérée comme le « phare », le prétendu phare des élèves.

Ainsi, les jeunes filles surtout exhibent leur féminité auprès des jeunes garçons nés de familles aisées. C’est là le hic ! Parfois ou souvent, le jeune garçon est obligé de vider ses poches au profit de « sa copine », ce mot faisant si mal « co-épines »; c’est-à-dire la source des épines (…)


Publié par Aicha GBANDI

Déjà à l'âge de 23 ans, elle publie 09 livres.

%d blogueurs aiment cette page :