ARIELLE JOSEPHA

tea-food-green-ingredient-162853.jpeg

MISSION PONCTUELLE

 « ARIELLE JOSEPHA »


Les termes hébraïques « Arielle Josepha » symbolisent la Divine Autorité, l’Alliance, la Générosité, l’Humilité, la Fécondité.  

« Josepha », c’est l’excellent modèle de la femme que Yahvé établit, soutient par sa Droite Triomphante. Elle élargit l’espace de sa maison car elle déborde. Elle nourrit une multitude de Nations de bonne foi, en bonne mère de famille. Cette divine bénédiction se dit en hébreu « Shéfa ». 

La « Shéfa » se réalise grâce à « l’Arielle », nom biblique qui présente Christ comme le Roi de l’Univers, le Sacerdoce Royal et le Lion de Juda


Juda, tu recevras les hommages de tes frères; ta main sera sur la nuque de tes ennemis.

Les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion. Tu reviens du carnage, mon fils!

Il ploie les genoux, il se couche comme un lion, Comme une lionne: qui le fera lever?

Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, Ni le bâton souverain d’entre ses pieds, Jusqu’à ce que vienne le Schilo -le Christ-, Et que les peuples lui obéissent.

(Genèse 49, 8 – 10)

lion-safari-afika-landscape-40756


Les objectifs de la mission ponctuelle

« Arielle Josepha » 

demeureront


  • Lutter pour l’éradication de la pauvreté, de la faim, du dénuement en fournissant des vivres et non-vivres aux personnes issues des familles en situation précaire
  • Œuvrer pour la défense des Droits et la protection des chrétiens catholiques persécutés, rejetés ou marginalisés, dont la dignité humaine est bafouée à cause de leur conviction religieuse (Article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1948)
  • Apporter une aide morale et/ou matérielle aux personnes consacrées âgées, gravement malades, hospitalisées
  • Offrir temporairement un cadre d’accueil, d’écoute et d’accompagnement spirituel et/ou psychologique aux jeunes, adolescents, adultes… affectés par une dépression résultant d’une déception dans la vie affective, d’une rupture familiale, de la perte d’un être cher… en vue d’une réinsertion sociale
  • Plaider et/ou intercéder pour la conciliation et/ou la réconciliation des couples chrétiens mariés et familles chrétiennes divisées, séparées
  • Favoriser l’épanouissement familial, social et spirituel des veufs (ves) et orphelins
  • Offrir un cadre de ressourcement spirituel aux laïcs et aux personnes consacrées…

Et signum magnum apparuit in cælo : mulier amicta sole, et luna sub pedibus ejus, et in capite ejus corona stellarum duodecim : et in utero habens, clamabat parturiens, et cruciabatur ut pariat. 

Et visum est aliud signum in cælo : et ecce draco magnus rufus habens capita septem, et cornua decem : et in capitibus ejus diademata septem, et cauda ejus trahebat tertiam

partem stellarum cæli, et misit eas in terram : et draco stetit ante mulierem, quæ erat paritura, ut cum peperisset, filium ejus devoraret.

Et peperit filium masculum, qui recturus erat omnes gentes in virga ferrea : et raptus est filius ejus ad Deum, et ad thronum ejus, et mulier fugit in solitudinem ubi habebat
locum paratum a Deo, ut ibi pascant eam diebus mille ducentis sexaginta.

Et factum est prælium magnum in cælo : Michael et angeli ejus præli- abantur cum dracone, et draco pugnabat, et angeli ejus : et non valuerunt, neque locus inventus est eorum amplius in cælo.

Et projectus est draco ille magnus, serpens antiquus, qui vocatur diabolus, et Satanas, qui seducit universum orbem : et projectus est in terram, et angeli ejus cum illo missi
sunt.

Et audivi vocem magnam in cælo dicentem : Nunc facta est salus, et virtus, et regnum Dei nostri, et potestas Christi ejus : quia projectus est accusator fratrum nostrorum, qui accusabat illos ante conspectum Dei nostri die ac nocte.

Et ipsi vicerunt eum propter sanguinem Agni, et propter verbum testimonii sui, et non dilexerunt animas suas usque ad mortem.

Propterea lætamini cæli, et qui habitatis in eis. Væ terræ, et mari, quia descendit diabolus ad vos habens iram magnam, sciens quod modicum tempus habet.

Et postquam vidit draco quod projectus esset in terram, persecutus est mulierem, quæ peperit masculum : et datæ sunt mulieri alæ duæ aquilæ magnæ ut volaret in desertum in locum suum, ubi alitur per tempus et tempora, et dimidium temporis a facie serpentis.

Et misit serpens ex ore suo post mulierem, aquam tamquam flumen, ut eam faceret trahi a flumine. Et adjuvit terra mulierem, et aperuit terra os suum, et absorbuit flumen, quod
misit draco de ore suo.

%d blogueurs aiment cette page :